BIO-ÉNERGIE

Avec Charles Houdremont

Logo-Fusion d'Âmes ©Charles Houdremont - logo Fusion d'âmes

« L'esprit humain est une prison. Les sciences sociales ont décrit avec minutie chacune des pierres et chacun des barreaux de la prison mais aucune n'explique comment faire pour en sortir. »


Qu'êtes-vous prêt à faire pour percevoir quelque chose de nouveau?
Qu'êtes-vous prêt à faire pour reprendre le contrôle de votre existence?
Qu'êtes-vous prêt à faire pour ouvrir les portes de votre conscience?


Aborder le psychisme comme un champs de bioénergie fait gagner un temps prodigieux dans la compréhension et le dépassement des blocages qui nous maintiennent en prison.

 

Dans nos corps-énergie, notre conscience est omniprésente, omnisciente et omnipotente. Elle crée et dé-crée l'intégralité de notre structuration psychique et des conflits dont nous souffrons.
Reprendre contact avec le véritable pouvoir de notre conscience peut-être à ce point bouleversant que ce chemin doit se faire pas à pas pour nous donner le temps de comprendre à quel point notre esprit dirige nos vies et nous fait souvent choisir un malheur que nous connaissons à un bonheur que nous ne connaissons pas.
Aller du déni de soi à l'auto-création est le défi que l'on relève tout au long du cycle des incarnations. Si vous sentez que vous avez besoin de vous défaire de vos liens et de vous créer un espace de liberté... peut-être est ce le moment de nous rencontrer.

 

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !

En savoir plus au sujet de Fusion d'Âmes...

 

 

Enfant, je me souviens avoir éprouvé du malaise et du mal-être dans tant de situations et avec tant de personnes différentes que j'en avais déduit que cette souffrance faisait partie de la vie et était inévitable. J'étais un enfant qu'on peut qualifier de sensible ou hypersensible. Je vivais comme un décalage perpétuel entre ce que mes yeux et mes oreilles percevaient et ce que je ressentais.  Une dissonance presque permanente entre ce que les gens me disaient et les sensations qui y étaient associées.
A l'adolescence, le malaise s'est encore accentué. Je ne constatais pas les mêmes symptômes chez mes congénères et le décalage entre mes perceptions et les leurs me laissait dubitatif. Si bien que j'ai fini par en conclure que je dysfonctionnais et que mes perceptions étaient erronées. J'ai alors commencé à douter de mes ressentis et à m'en couper pour pouvoir rester cohérent. Seule la solitude et la compagnie des arbres me permettaient de me sentir mieux. J'en ai conclu que j'étais habité d'un mal-être existentiel insoluble et d'une certaine dose d'asociabilité.
Après avoir étudié la psycho-sociologie appliquée à la communication sociale et la tabacologie, j'avoue rester perplexe face aux théories qui m'ont été données du fonctionnement de notre psychisme, de nos interactions sociales et de nos assuétudes. Les interprétations de beaucoup de situations me laissaient sur ma faim et m'emplissaient d'un sentiment d'impuissance désespérant.
L'esprit humain est une prison. Chacune des science sociales, psychologie, sociologie, philosophie, anthropologie,... décrit avec minutie chacune des pierres et chacun des barreaux de la prison. Mais aucune n'explique comment faire pour en sortir.
Une phrase qui résume admirablement bien mes études universitaires et l'implacable impression de rester derrière les barreaux. Une prison mentale qui cadenassait mes émotions et me laissait dans un désordre intérieur et une tempête émotionnelle permanente. Une prison qui faisait l'éloge du prêt à penser, de ses idées limitantes et de son fatalisme.
    L'élévation spirituelle est au cœur de tous les courants philosophico-religieux et ils sont tous unanimes pour dire que lorsque l'esprit est faible, nos vies ressemblent à un bateau à la dérive ; sans capitaine pour le diriger. Mais lorsque nous sommes sous l'emprise de nos émotions, n'en sommes nous pas leurs esclaves ? Qui dirige vraiment lorsque nous somment sous le coup de la colère, de la déception, de la mélancolie, de la rancune ou d'un sentiment d'infériorité ?
De fait, nos rapports sociaux sont principalement régis par nos émotions ; guides de nos vies et témoins de nos incohérences. Pire parfois, nos émotions nous piègent et nous rendent sensibles à la manipulation, aux chantages affectifs et aux jeux de pouvoir.
En mettant l'accent sur le développement de notre seule sphère mentale et sur l'accumulation de savoirs purs notre système éducatif a fait naître en chacun de nous l’illettrisme émotionnel.
Lorsque l’illettrisme constitue la norme, comment apprendre à lire?
Quel guide suivre lorsque nos aînés sont eux-mêmes le nez dans le cirage?
Comment dès lors retrouver le chemin de l'alphabétisation émotionnelle et, une fois rodé à la lecture de nos émotions, comment les gérer efficacement?
Appréhender les émotions comme un champ de bio-énergie a simplement changé ma vie.
Après avoir travaillé des milliers d'émotions, je suis d'accord avec les bouddhistes lorsqu'ils constatent que l'homme blanc est harcelé par son esprit dont il est l'esclave. J'ajouterais que notre esprit utilise les émotions pour nous maintenir en prison. Plus j’avançais dans le nettoyage émotionnel, au plus fluide devenait la lecture de mes émotions, de celles des autres ainsi que de toutes les variations de champs bioénergétiques, de leurs flux et de leurs interactions.
Tous les ressentis que j'avais eu durant ma vie trouvaient une explication aussi rationnelle que cohérente. Ma sensibilité n'était pas le signe d'un dysfonctionnement mais d'une capacité à lire les phénomènes énergétiques. Loin d'être, comme je l'avais imaginé, un asocial empli d'un mal-être existentiel insoluble, la nature m'a doté de la capacité d'entrer en résonance avec les autres jusqu'à ressentir leurs émotions, leurs mal-êtres et leurs blocages comme si c'étaient les miens. Mon besoin de solitude était né de la nécessité de m'isoler pour pouvoir me recentrer.
Ce type de renversement de perceptive a la vertu de transformer une calamité en don incroyable que j'utilise tous les jours pour aider les autres à monter en vibration en apprenant à:
    ⁃    gérer leurs émotions, conflits psychiques, attentes, croyances
    ⁃    gérer les liens d'énergies
    ⁃    nettoyer et fluidifier les corps énergies
    ⁃    ré-ouvrir, débloquer, nettoyer et ré-harmoniser les chakras
    ⁃    travailler sur leurs incohérence et leurs illogismes
    ⁃    utiliser leurs dons.
Votre entourage vous stigmatise et vous catalogue d'hypersensible, de trop émotionnel, de bizarre, de pas normal,tourmenté,...? Peut-être êtes-vous simplement noyé dans des perceptions que vous ne savez pas encore interpréter. Un don, lorsqu'il est fui ou renié devient vite une malédiction.
Aborder le psychisme par le biais de la  bioénergie s'est également avéré être un porte d'entrée à un champs d'investigation immense : celui des capacités incroyables de nos consciences.
Dans nos champs de bio-énergies notre conscience est omnisciente, omnipotente et omniprésente. Elle crée en permanence les éléments qui nous structurent/déstructurent avec ou sans la participation de notre mental.
Appréhender la gestion des pensées, des émotions, des conflits psychiques, des souvenirs et des croyances  à travers la gestion des flux bio-énergétiques générés par notre conscience fait gagner un temps prodigieux dans le travail sur soi.
L'énergie de notre conscience est un outil extraordinaire pour intervenir dans notre psychisme , gérer le flux ininterrompu de nos émotions délirantes, corriger nos incohérences, nos dysfonctionnements, nos blocages et nos obscurcissements.
La remise en contact avec le réel pouvoir de notre conscience peut être une expérience à ce point  bouleversante qu'elle doit se faire pas à pas pour nous donner le temps de comprendre et accepter à quel point notre esprit dirige nos vies et à quel point nous avons sous estimé son pouvoir auto-créateur. Y compris sa capacité à créer la prison qui est la nôtre et les maladies dont nous souffrons.
A grand pouvoir, grande responsabilité. Sortir du fatalisme et de la victimisation a aussi des conséquences que nous ne sommes pas tous prêts à assumer.
Le corps a un intelligence qui lui est propre et qui n'est pas influençable par notre mental et ses croyances limitantes.
Alors prenez une pause. Donnez vous le temps de vous centrer sur vous, inspirer et expirez calmement.
Mettez votre attention au niveau de votre cœur, et posez vous la question : « suis-je prêt à ouvrir ma conscience aux champs de bio-énergie  ? »
Suivez vos ressentis. :
    •    - Une sensation de lourdeur, d'oppression, de tristesse ou de fermeture, la réponse est non.
Soit ce n'est pas le moment, soit il existe une autre méthode qui vous est plus adaptée.
    •    - Une sensation de légèreté, de soulèvement, d'enthousiasme ou d'ouverture, la réponse est oui.

 

Aller du déni de soi à l'auto-création est le défi de toute une vie. Si vous sentez que vous avez besoin de vous défaire des liens qui vous entravent et de vous créer un espace de liberté... peut-être est-ce le moment de nous rencontrer?
J'ai fait une licence en sciences sociales et ai une passion pour la vulgarisation scientifique.
Mon chemin de vie m'a amené à revisiter le sujet de mes études sous un angle Bio-énergétique. Cette approche totalement neuve, m'a remis en complète harmonie avec mes ressentis, mes intuitions et en phase avec mon identité vibratoire.
J'enseigne à présent la bioénergie et la gestion de ses innombrables applications grâce à une méthode qui se nomme Fusion d'Âmes.
Cette méthode permet d'être rapidement autonome dans le travail sur soi en nous considérant comme un système logique en interaction avec son environnement.

 

Fusion d'Âmes

Gestion des liens d'énergie
Gestion des émotions, conflits psychiques, attentes, croyances,...
Nettoyage des corps subtils
Ré-harmonisation énergétique
Gestion des incohérences et des illogismes.
Lecture des champs de bioénergie
Remise en lien avec la nature
Renouer avec les chemins de l'Âme et sa ligne de vie.

 

 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Copyright 2016 - HawwaH s.a.s.u. - Website réalisé avec 1&1.